Le décret des oiseaux


"Celui de vous qui tuera Philocratès (un oiseleur) recevra un talent; celui qui l'amènera vivant en aura quatre, vu qu'il enfile les pinsons et qu'il les vend sept pour une obole, qu'il souffle les grives, les étale et les abîme; que dans les narines des merles il enfonce leurs plumes ; que pareillement il attrape les pigeons, les tient enfermés et les force à servir d'appeau, attachés à un filet."

Voilà ce que nous voulons proclamer. Et si l'un de vous élève des oiseaux enfermés dans sa cour, nous l'invitons à les lâcher. Si vous refusez d'obéir, saisis par les oiseaux, à votre tour, attachés parmi nous, vous servirez d'appeau.

Aristophane, les Oiseaux, v. 1076-1087


Jeux et distractions des adultes dans le privé