La "théatrocratie"


- Le droit souverain à connaître de ces questions (musicales) [...] n'appartenait pas aux sifflets non plus qu'aux hurlements sauvages de la foule; ce n'étaient pas davantage ses applaudissements qui conféraient une louange.

- Le public du théâtre, qui jadis ne parlait pas, s'est mis à parler comme s'il s'y entendait pour savoir ce qui en musique est beau ou ne l'est pas et dans ce domaine une "théatrocratie" dépravée a remplacé le pouvoir des meilleurs juges.

Platon, les Lois 700c et 701a


Le théâtre