César donne des jeux


Durant son édilité [...], il donna aussi des chasses et des jeux, soit avec son collègue, soit pour son propre compte [...]. Par surcroît, César donna encore un combat de gladiateurs, mais avec des couples bien moins nombreux qu'il ne l'avait projeté ; en effet, l'importance de la troupe qu'il avait rassemblée de toutes parts ayant effrayé ses ennemis, on fixa par précaution le nombre maximum de gladiateurs qu'un citoyen était autorisé à posséder dans Rome.

Suétone, César X


Les jeux et les fêtes de la Cité