Canus jouait aux latruncules


Julius Canus, "homme admirable entre tous ", écrit Sénèque a été condamné à mort par l'empereur Caligula. Croirait-on que les dix jours qui s'écoulèrent jusqu'à son supplice, Canus les passa sans aucune inquiétude ? [...] Il jouait aux latruncules. Quand le centurion, passant avec une troupe de condamnés, l'invita à se lever et à le suivre, il compta ses points et dit à son adversaire : " Attention ! après ma mort, ne raconte pas que tu as gagné ! " Puis faisant signe au centurion : " Tu seras témoin, lui dit-il, que j'ai l'avantage d'un point." Crois-tu que Canus tenait à son jeu ? Il se jouait de son bourreau.

Sénèque, De la tranquillité de l'âme, XIV, 6 et 7


Jeux et distractions privés