à nous les vieillards


A d'autres donc les armes les chevaux, les lances. la massue et la balle, les chasses et les courses : à nous les vieillards, qu'on ne nous laisse parmi tous les jeux que les osselets et les dés - et cela même si l'on veut bien, puisque la vieillesse n'en a plus besoin pour être heureuse.

Cicéron, De la vieillesse, 58


Jeux et distractions privés