ce qui distingue l'homme de l'enfant


Dirons-nous que ce qui distingue l'homme de l'enfant c'est que l'avidité des enfants a pour objets des osselets, des noix ou de menues pièces de monnaie, tandis qu'il faut aux hommes de l'or, de l'argent et des villes ; que les enfants ont leurs magistratures à eux et contrefont la prétexte, les faisceaux et le tribunal, tandis qu'au champ de Mars, au Forum, à la Curie, les hommes jouent pour de bon aux mêmes jeux ; que les enfants, en entassant du sable au bord de la mer, construisent des simulacres de maisons, tandis que les hommes, gonflés de l'importance de leurs oeuvres , amoncellent gravement pierre sur pierre, édifient des murs et des toits [ ..]

Sénèque, de la Constance du sage, XII, 2

N.B. - la prétexte = la toge prétexte est portée par les sénateurs et les enfants. Elle est blanche, bordée d'une bande de pourpre
- les faisceaux = faisceaux de baguettes que portent les licteurs lorsqu'ils accompagnent les magistrats dans leurs déplacements.


Jeux et distractions privés