Après la bataille navale d'Alalia


Après la bataille navale d'Alalia (=Aléria, en Corse), qui les a opposés aux Etrusques et Carthaginois, alliés, la plus grande partie des vainqueurs (=des grecs originaires de Phocée), dont les bateaux ont été détruits, n'ont pu s'enfuir.
Quant à ceux qui montaient les navires détruits, les Carthaginois et les Tyrrhéniens (= les Etrusques) se les partagèrent.
Les habitants d'Argylla (= la future Caere en Etrurie) en eurent pour leur part de beaucoup le plus grand nombre : ils les conduisirent hors de la ville et les lapidèrent.

Hérodote, Histoire 1,167


Histoire de ces spectacles