Variété des spectacles donnés par Auguste


Par le nombre, par la variété et par la magnificence de ses spectacles, il surpassa tous ses prédécesseurs.

Il déclare (dans une inscription gravée devant son tombeau à Rome et sur son temple à Ancyre (= Ankara en Turquie)) " qu'il célébra des jeux publics quatre fois en son propre nom et vingt-trois fois pour d'autres magistrats, qui étaient absents ou manquaient de ressources."

Il en célébra même quelquefois dans les différents quartiers et sur plusieurs scènes, avec des acteurs parlant toutes les langues ; il donna, non seulement dans le forum et dans l'amphithéâtre, mais encore dans le cirque et dans l'enceinte des élections (sur le champ de Mars, grand espace clos où le peuple se rassemblait pour voter) [des spectacles], qui se réduisaient parfois à des chasses.

Il donna aussi des luttes d'athlètes dans le Champ de Mars, où furent disposés des bancs de bois, ainsi qu'un combat naval, pour lequel il fit creuser le sol dans le voisinage du Tibre, à l'endroit où se trouve aujourd'hui le bois des Césars.

Suétone, Auguste, XLIII.


Histoire de ces spectacles