Les funérailles de Patrocle


[...] Avec de grands gémissements, prestement, sur le bûcher, il (=Achille) jette quatre cavales altières. Sire Patrocle avait neuf chiens familiers : il coupe la gorge à deux et les jette sur le bûcher. Il fait de même pour douze nobles fils des Troyens magnanimes, qu'il massacre avec le bronze. Son coeur ne songe qu'à des oeuvres de mort ! Il déchaîne enfin l'élan implacable du feu, pour que du tout il, fasse sa pâture [...]

Homère, Iliade, XXIII, vers 171-177


Histoire de ces spectacles