LES LIEUX OU SE DEROULENT LES SPECTACLES


A l'origine, les combats de gladiateurs se déroulèrent au Forum (Valère Maxime, Actions et paroles mémorables). Les spectateurs, qui ne disposaient pas de places assises, y assistaient dans des conditions très inconfortables, voulues par le Sénat (Valère Maxime, Actions et paroles mémorables). Ce n'est qu'au premier siècle av. JC. que furent construits les premiers amphithéâtres (double théâtre de Curion en 53 av. JC. (Pline l'Ancien, Histoire Naturelle) double théâtre de César en 46) en bois d'abord, démontables. Le premier monument en pierre date de 29 av. JC. Détruit lors de l'incendie de 64 ap. JC., il est remplacé, sous les Flaviens (71-96), par le Colisée qui continue de braver les siècles, malgré les injures du temps et le pillage des pierres par les générations successives. A noter que les habitants de Pompei avaient devancé les Romains puisqu'ils avaient construit, vers 70-65 av. JC., un bâtiment qui, sans porter le nom d'amphithéâtre, en remplissait toutes les fonctions. Ce type d'édifice s'est répandu en Italie et dans tout le monde romain. En Gaule, citons Arles, Lyon, Saintes parmi bien d'autres.

L'amphithéâtre est un vaste édifice, d'une architecture imposante et harmonieuse : le Colisée mesure 188 m sur 150 m sa hauteur étant de 52 m et son tour de 527 m.

Il ouvre sur l'extérieur par de grandes arcades, portes au niveau du sol, fenêtres aux étages, qui aèrent le monument. Le public circule dans une galerie intérieure et accède par des escaliers aux étages d'où il se répand sur les gradins (cavea). Sur ces gradins, les spectateurs (de 50000 à 60000 au Colisée) sont répartis en fonction de la classe sociale à laquelle ils appartiennent (Valère Maxime, Actions et paroles mémorables, Suétone, Auguste, Martial, Epigrammes).

Hommes et femmes, d'abord admis ensemble, (Ovide, Amours et Art d'aimer) sont séparés sur l'ordre de l'empereur Auguste (Suétone, Auguste). Partout des éléments décoratifs (statues, marbres, mosaïques) atténuaient la sévérité de l'édifice, tout en remplissant une fonction utile (séparation des rangées de gradins) Outre les lieux de spectacle permanents en pierre, on construit en cas de besoin, des amphithéâtres en bois, démontables, qui n'étaient pas d'une solidité à toute épreuve (Pline l'Ancien, Histoire Naturelle, Suétone, Auguste, Tacite, Annales).

De la place qu'il occupe, le spectateur peut voir la cavea et l'arène. La cavea se partage en plusieurs parties. Les spectateurs importants disposent de places réservées, plus confortables. L'empereur, sa famille et ses proches occupent une loge vers laquelle convergent tous les regards quand le moment est venu de décider du sort d'un vaincu.

Des toiles mobiles fixées à des mâts, d'une orientation variable selon l'ensoleillement, protègent le public de la chaleur excessive : elles sont maniées par les marins de la flotte.

L'arène, dans laquelle se déroulent les spectacles, est un espace (d'environ 4500 M2 au Colisée), transformable selon les circonstances (combats de gladiateurs, chasses, batailles navales etc.).

A une des extrémités du grand axe s'ouvre une porte par laquelle entrent les gladiateurs, au cours du défilé pompeux qui précède le combat, à l'opposé la porte Libitinaire, par laquelle on évacue les morts (la déesse Libitina préside aux funérailles). Les ouvertures, d'où sortent les fauves, le plus souvent en hésitant parce que le passage brusque de l'ombre à la lumière, l'espace, les rumeurs de la foule les effraient (dans ce cas des employés les poussent dehors avec des torches allumées), les dispositifs ingénieux qui protègent le public et le personnel (par exemple celui-ci trouve refuge dans de petites cabanes quand les fauves se retournent contre lui, comme dans les corridas), font partie des aménagements visibles. Ce que le public ne voit pas, ce sont les installations intérieures, en particulier, les souterrains où on parque, dans les cages dont on s'est servi pour les transporter, les bêtes avant le spectacle. Des monte-charge les amèneront au niveau de l'arène dans des loges ouvrant sur celle-ci.


amphithéâtre  Spectacles Jeux et distractions