Bienfaits - ou méfaits - de l'écriture.

C'est lui (= Theuth), donc, le premier qui découvrit la science du nombre avec le calcul, la géométrie et l'astronomie, et aussi le trictrac et les dés, enfin, sache-le, les caractères de l'écriture. Et d'autre part, en ce temps-là, régnait sur l'Égypte entière Thamous. [...] Theuth, étant venu le trouver, lui fit montre de ses arts : "Il faut, lui déclara-t-il, les communiquer au reste des Égyptiens !" Mais l'autre lui demanda quelle pouvait être l'utilité de chacun d'eux. [...] Le tour venu d'envisager les caractères de l'écriture : "Voici, ô Roi, dit Theuth, une connaissance qui aura pour effet de rendre les Égyptiens plus instruits et plus capables de se remémorer : mémoire aussi bien qu'instruction ont trouvé leur remède !" Et le Roi de répliquer : " Incomparable maître ès arts, ô Theuth, autre est l'homme qui est capable de donner le jour à l'institution d'un art ; autre, celui qui l'est d'apprécier ce que cet art comporte de préjudice ou d'utilité pour les hommes qui devront en faire usage. À cette heure, voilà qu'en ta qualité de père des caractères de l'écriture, tu leur as, par complaisance pour eux, attribué tout le contraire de leurs véritables effets ! Car cette connaissance aura, pour résultat, chez ceux qui l'auront acquise, de rendre leurs âmes oublieuses, parce qu'ils cesseront d'exercer leur mémoire : mettant en effet leur confiance dans l'écrit, c'est du dehors, grâce à des empreintes étrangères, non du dedans et grâce à eux-mêmes qu'ils se remémoreront les choses. Ce n'est donc pas pour la mémoire, c'est pour la remémoration que tu as découvert un remède ! Quant à l'instruction, c'en est la semblance que tu procures à tes élèves, et non point la réalité : lorsqu'en effet avec ton aide ils regorgeront de connaissances sans avoir reçu d'enseignement, ils sembleront être bons à juger de mille choses, au lieu que la plupart du temps ils sont dénués de tout jugement ; et ils seront en outre insupportables, parce qu'ils seront des semblants d'hommes instruits, au lieu d'être des hommes instruits !"

Platon, Phèdre, 274d-275b


Les amulettes