Détruisons tout ce qui rappelle un amour perdu.....

(Abandonnée par Énée, Didon a décidé de mourir, mais feint devant sa soeur de recourir à la magie pour le faire revenir).

"Félicite-moi, ma soeur, lui dit-elle : j'ai enfin le moyen de le ramener à moi ou de m'affranchir de mon amour. [...] On m'a signalé [...] une prêtresse de la race massylienne, la gardienne du temple des Hespérides, celle qui veillait sur les rameaux de l'arbre sacré et donnait à manger au dragon en répandant devant lui du miel liquide et des pavots endormeurs. Elle assure que ses enchantements peuvent à son gré délier les coeurs, faire passer leurs durs soucis dans d'autres coeurs, arrêter l'eau des fleuves et forcer les étoiles à rebrousser chemin. La nuit elle évoque les Mânes ; tu entendras mugir la terre sous ses pieds et tu verras à sa voix les ornes descendre des montagnes. J'en atteste les dieux, ma chère soeur, et toi-même et ta douce tête, c'est malgré moi que je m'apprête à recourir aux arts magiques. Fais élever en secret un bûcher très haut dans la cour intérieure, et que dessus on mette les armes qu'il a laissées suspendues aux murs de sa chambre, l'impie, et tous ses vêtements et la couche où nous nous sommes unis pour ma perte. Il me plaît d'abolir tous les souvenirs de cet homme exécrable et la prêtresse me l'ordonne."

Virgile, Énéide, IV, v. 478-498


Deuotio et defixio