Le sacrifice de Polyxène au tombeau d'Achille

(c'est un héraut qui parle)

Prenant par la main Polyxène, le fils d'Achille la plaça debout au sommet du tertre funèbre et j'étais tout auprès. [...] Tenant une coupe pleine, d'or massif, le fils d'Achille l'élève en sa main pour offrir les libations à son père défunt, et il m'enjoint de proclamer l'ordre du silence à toute l'armée achéenne. Et moi, debout, je dis au milieu de la foule : "Silence ! Achéens, que tout le monde se taise ! Qu'on soit muet ! Silence !" Et ma voix fit le calme dans la multitude. Il dit alors : "O fils de Pélée, mon père, reçois ces libations, charme qui attire les morts. Viens boire le sang noir ! accorde-nous de délier les poupes et les amarres de nos nefs, et que d'Ilion un retour favorable nous ramène tous à la patrie !"

Euripide, Hécube, v. 523-541



Nécromancie ou évocation des morts