Comment Médée, amoureuse de Jason, l'aide à accomplir les épreuves imposées par son père Aiétès.

Voici que les taureaux aux pieds de bronze exhalent de leurs naseaux d'acier les vapeurs de Vulcain, qui par leur contact enflamment le gazon ; comme grondent les foyers [...] ainsi résonnent, en vomissant des tourbillons de flamme, leurs poitrines et leurs gorges embrasées. Cependant le fils d'Éson marche à leur rencontre. À son approche ils ont tourné de son côté leur face menaçante, terrible, leurs cornes à la pointe de fer ; de leurs pieds fourchus ils frappent le sol poussiéreux et remplissent les alentours de leurs mugissements qu'accompagnent des nuages de fumée. [...] Jason s'avance, insensible aux haleines brûlantes des taureaux (tant sont puissantes les herbes enchantées) ; d'une main audacieuse il caresse leurs fanons pendants ; il les soumet au joug, il les force à traîner la pesante charrue et à déchirer cette plaine qui n'avait jamais subi les atteintes du fer. Le peuple de Colchide s'émerveille...

Ovide, Métamorphoses, VII, v.105-120



les pratiques de la magie dans la littérature grecque