Le tour de magie qui leurra les filles de Pélias

"Pour que vous ayez plus de confiance dans mon art, dit-elle, le bélier le plus âgé qui marche à la tête de vos brebis va, grâce à mes philtres, redevenir un agneau." Aussitôt on traîne jusqu'à elle une bête à laine, épuisée par des années sans nombre, dont les cornes se recourbaient autour de ses tempes creuses ; Médée fouille avec un couteau d'Hémonie sa gorge flétrie ; c'est à peine si le fer est taché de quelques gouttes de sang. La magicienne jette dans les flancs d'un vase de bronze le corps de l'animal en même temps que des sucs aux puissantes vertus ; le philtre réduit à rien ses membres, ses cornes et, avec ses cornes, son grand âge et, du milieu du vase, s'échappe un faible bêlement. Aussitôt, tandis qu'on s'étonne de ce bêlement, un agneau bondit au dehors, qui fuit en folâtrant...

(On fera subir le même sort à Pélias mais sans le secours des herbes magiques : on devine ce qui arriva ...

Ovide, Métamorphoses, VII, v. 309-321



les pratiques de la magie dans la littérature grecque