Bienfaits de l'épicurisme

(Alexandre a fait un autodafé des Pensées d'Épicure)

L'exécrable individu ne savait pas quels bienfaits ce livre procure à ses lecteurs, quelle paix, quel calme, quelle liberté il fait naître, les délivrant des craintes, des visions, des prodiges, des vains espoirs, des désirs excessifs, leur apportant l'intelligence, la vérité, purifiant véritablement leur jugement, non avec des torches, des scilles et autres niaiseries, mais au moyen du raisonnement juste, de la vérité et de la libre parole.

Lucien, Alexandre ou le faux prophète, 47 (trad. M.Kantorow)



les pratiques de la magie dans la littérature grecque