Origine (?) des Lares compitales

(Une naïade, nommée Lara (anciennement Lala, en raison de son bégaiement) est venue avertir Junon que Jupiter aimait sa sœur Juturne).

Jupiter s’emporte et lui arrache la langue dont elle avait fait un usage immodéré ; il appelle Mercure : «Conduis-la chez les Mânes — ce lieu convient aux silencieux —; nymphe, je veux bien, mais elle sera nymphe du marais infernal». Les ordres de Jupiter sont exécutés. Ils rencontrent un bosquet sur leur chemin : on dit que le dieu, son guide, s’éprit alors d’elle. Il lui fait violence, elle le supplie du regard, à défaut de paroles, et s’efforce en vain de s’exprimer par sa bouche muette. Elle devient enceinte et met au monde des jumeaux, les Lares, qui protègent les carrefours et assurent une vigilance perpétuelle dans notre ville.

Ovide, Fastes, II, 607-616


Mercure