Le «Mercure» (1) gaulois

Tout le peuple gaulois est très religieux [...] Le dieu qu’ils honorent le plus est Mercure : ses statues sont les plus nombreuses, ils le considèrent comme l’inventeur de tous les arts, il est pour eux le dieu qui indique la route à suivre, qui guide le voyageur, il est celui qui est le plus capable de faire gagner de l’argent et de protéger le commerce.

César, Guerre des Gaules, VI, 17.

(1) : en fait, il s’agit du dieu gaulois Teutatès.


Mercure