Les Centaures


L'apparence des Centaures montre qu'il y a eu "péché originel" : Ixion convoitait les charmes d'Héra. Pour voir jusqu'où il irait, Zeus, volage lui-même mais jaloux de sa femme, lui envoya un nuage (Pindare, Pythiques) qui avait la forme d'Héra. Ixion n'hésita pas à s'unir à cet être (Pindare, Pythiques) : il en naquit les Centaures, mi-hommes mi-chevaux (Pindare, Pythiques), peu hospitaliers, d'humeur brutale et violente, vivant loin du monde civilisé.

Les Centaures périrent massacrés par Héraklès, à qui, avouons-le, il arrivait parfois de manquer un peu de patience.

Le nom des Centaures est attaché à plusieurs épisodes : Invités par Pirithoos, roi des Lapithes, à son mariage, les Centaures s'enivrèrent et l'un des leurs essaya d'abuser d'Hippodamie, la propre fiancée de Pirithoos ! Une bataille générale s'ensuivit, qui vit alors la défaite des monstres qui n'avaient pas su réfréner leurs pulsions.

C'est encore un Centaure, Nessos, qui, après avoir tenté d'abuser de Déjanire, la fiancée d'Héraklès, lui fit ensuite cadeau de la fameuse tunique qui causera la mort du héros.

Pendant qu'Héraklès (encore lui !) était l'hôte de Pholos, le seul bon Centaure (avec Chiron), l'odeur du vin qui était servi attira les autres Centaures, que le héros pourchassa de ses flèches impitoyables : ainsi prit fin cette engeance.

I Mythes et Mythologie Musée Vivant de l'Antiquité