Le fils de Philyra


Je voudrais que Chiron, fils de Philyra - s'il faut que ma langue soit l'interprète d'un voeu que forment tous les coeurs - vécût encore, lui que nous pleurons, le puissant fils de Cronos l'Ouranide, et qu'il régnât encore sur les vallées du Pélion, le Centaure agreste, plein d'amour pour les hommes ! N'est-ce pas lui qui jadis instruisit le doux artisan de la santé robuste, Asclépios, le héros guérisseur de toutes les maladies?

Pindare, Pythiques, III v.1-7


Chiron