La passion de Pasiphaé


On y (sur le temple construit par Dédale après sa fuite de Crète) voit Pasiphaé, son amour d'un sauvage taureau, leur furtif accouplement, leur progéniture de sang mêlé, le monstre à double forme, le Minotaure, monument d'une passion abominable. On y voit aussi le fameux édifice si laborieusement construit et ses chemins inextricables.

Virgile Enéide, VI, v. 21 sqq


Le Minotaure