Hermès chante sur la cithare qu'il vient d'inventer

Tout d'abord il glorifiait dans ses chants, entre tous les dieux, Mnémosyne, mère des Muses c'est la patronne assignée au fils de Maïa ; puis, selon leur rang, le noble fils de Zeus célébrait les dieux, leur naissance. [...]

Apollon sentit un désir invincible lui soulever la poitrine ; il prit la parole et tint ces propos ailés :"...Quel est cet art ? Cette inspiration qui apaise les soucis inéluctables. Quel chemin y conduit ? Il contient vraiment trois plaisirs à la fois : gaieté, amour et doux sommeil au choix ! Certes j'accompagne les Muses de l'Olympe, qui mettent tout leur zèle dans les danses, la noble voie de la poésie, le chant florissant et le son charmant des flûtes ; eh bien! pour rien encore je n'ai jamais senti dans mon coeur autant de zèle que pour tes chants".

Homère, Hymnes, v.429-453


Les Muses