le véritable esprit olympique


On fait avec raison l'éloge de ceux qui ont institué les panégyries ( = grandes fêtes religieuse) parce que , grâce à l'usage légué par eux, après des libations et l'abolition des haines existantes, nous nous réunissons et qu'ensuite [...] nous nous rappelons notre parenté réciproque et gardons pour l'avenir des sentiments plus bienveillants les uns pour les autres ; [...] parce que [...] cette réunion des Grecs permet aux uns de faire montre de leurs avantages naturels, aux autres de contempler les luttes mutuelles des premiers [...] et que tous ont de quoi s'enorgueillir, les uns à cause des athlètes qui prennent de la peine en leur honneur, les autres à la pensée que tout le monde vient pour les regarder.


Isocrate , Panégyrique d'Athènes, 43-44

Renaissance et survie des jeux olympiques