AMPHICTIONIE-AMPHICTIONS

Le mot se rattache à une racine verbale qui signifie fonder puis habiter. Le préfixe signifie ici autour. Le mot amphictions veut donc dire qui habitent autour, voisins.
Le terme amphictionie a pris anciennement un sens religieux et politique pour désigner des peuples ou des cités qui, vivant dans le voisinage les uns des autres, se regroupent autour d'un sanctuaire et forment une association religieuse qui joue de plus, souvent, un rôle politique. Amphictions désigne par suite les députés qu'envoient les cités pour former une assemblée appelée à traiter des affaires communes.

L'amphictionie la plus importante est celle de Delphes et des Thermopyles, regroupant douze peuples de la Grèce centrale et de la Grèce du Nord. Elle administre les affaires des temples d'Apollon à Delphes, de Déméter aux Thermopyles. Les Amphictions se réunissent deux fois par an. Elle contrôle l'organisation des jeux Pythiques en l'honneur d'Apollon [voir l'exposé consacré à Delphes].

La violation des lois amphictioniques par certains a provoqué des guerres sacrées. La politique a joué un rôle grandissant dans l'amphictionie au IVe siècle av. JC. Philippe de Macédoine a su manoeuvrer les amphictions à son avantage, surtout lorsqu'il eut acquis deux voix à l'assemblée.


 GRECS et PERSES  De Mantinée (362) à la mort de Philippe de Macédoine (336)