QUI SONT LES PERSES ?

Les Perses n'ont été connus pendant très longtemps que par ce que nous en disaient précisément les Grecs, le plus souvent - à l'exception d'Hérodote - pleins d'animosité à leur égard. Les recherches des historiens de ce siècle ont permis de modifier la vision antérieure, quoique les souverains perses - les Achéménides - n'aient laissé aucune relation écrite de leur propre destin. Les historiens, à présent; peuvent s'appuyer sur la masse d'informations que leur offrent les inscriptions, les archives, les découvertes archéologiques, les documents iconographiques, répartis inégalement dans l'espace et le temps, comme le souligne Pierre Briant dans son Histoire de l'Empire perse. Encore convient-il d'ajouter que les connaissances que nous dispensent les spécialistes sont en perpétuelle mutation.

Jusque dans le milieu du VIe siècle, les Perses, qui se sont installés, au terme de leur migration, dans le pays d'Anzan au Nord-Est du golfe persique à la fin du troisième millénaire, sont les vassaux des Mèdes, dont le territoire se situe à l'Est des monts Zagros, plus au Nord. Les deux peuples étaient d'ailleurs très lointainement parents par la race, la langue et la culture et les Grecs en particulier ne faisaient pas toujours une nette distinction entre eux (cf. les guerres médiques). Cependant les Grecs n'ont pas tout à fait ignoré que les Perses ne leur étaient pas étrangers : Mèdes, Perses et Grecs sont comme bien d'autres ( par exemple en Asie Mineure les Hittites et les Phrygiens) des Indo-Européens* (Eschyle Les Perses). Ils n'en sont pas moins restés surtout sensibles à ce qui les séparait des Barbares.

Sous le règne de Cyrus le Grand (559-529) les Perses font une entrée fulgurante sur la scène internationale. Ne nous dissimulons pas cependant que Mèdes et Perses avaient assis progressivement leur pouvoir et développé leur puissance, dans le cours du premier millénaire, dans les régions qu'ils occupaient. En quelques années Cyrus vainc le roi des Mèdes, Astyage (555), conquiert la Lydie, royaume de Crésus (546), s'empare de Babylone (539), et étend sa domination sur l'Asie Mineure tout entière, sur la Mésopotamie et jusqu'aux confins de l'Inde. Son fils Cambyse (529-521) annexe l'Égypte et meurt prématurément, en Syrie, au retour d'une campagne malheureuse en Éthiopie. Cambyse étant mort sans postérité, un complot de jeunes nobles perses élimine un mage usurpateur et l'un d'eux, fils du satrape d'Hircanie, qui s'appelle Darius, s'empare du pouvoir par la ruse et devient, après avoir vaincu au terme de deux années les révoltes qui s'étaient déclarées dans plusieurs régions, le maître absolu de l'Empire. Il en reculera encore les limites ( trois millions de kilomètres carrés, cinq mille kilomètres d'ouest en est) mais il échouera dans sa tentative de dominer la Grèce.



GRECS et PERSES