LA POPULATION D'ATHÈNES : LES CLASSES CENSITAIRES

La population d'Athènes se compose de citoyens, de métèques (étrangers domiciliés) et d'esclaves.
Depuis les réformes attribuées à Solon, archonte en 594-593, les citoyens se divisent en quatre classes censitaires en fonction de leur revenu foncier, évalué en médimnes (=unité de mesure de céréales : un médimne correspond à 51litres 84 ) On distingue :

- les Pentacosiomédimnes qui ont un revenu égal ou supérieur à 500 médimnes.

-les Hippeis (=cavaliers) : 300 à 500 médimnes.

-les Zeugites (possesseurs d'un attelage ) : 200 à 300 médimnes.

-les Thètes qui ont un revenu inférieur.

Tant qu'Athènes fut une cité qui n'avait pas besoin d'une flotte de guerre, seules les trois premières catégories de citoyens entraient dans l'armée, constituée pour l'essentiel de fantassins, les hoplites. Quand la nécessité imposa la création d'une flotte de guerre (dans les années 483-482), la cité dut faire appel, à l'initiative de Thémistocle, aux Thètes pour ramer sur les trières et aussi servir dans les troupes légères. Déjà, à cette époque, le commerce et l'industrie se développant et le revenu foncier n'étant plus la source unique de la richesse, on évaluait les fortunes en drachmes.


 GRECS et PERSES  La deuxième guerre médique