Origine de l'ostracisme

Les Athéniens laissèrent passer deux ans après la victoire (=Marathon) et, comme le peuple prenait plus d'audace, alors pour la première fois on appliqua la loi sur l'ostracisme, que l'on avait établie par défiance des gens puissants, parce que Pisistrate était chef du parti populaire et stratège quand il devint tyran. Le premier qui fut frappé de l'ostracisme parmi ses parents fut Hipparchos (=petit fils du tyran Hippias, soupçonné d'aspirer à la tyrannie). [... ] Pendant trois ans, on frappa d'ostracisme les amis des tyrans, en vue de qui la loi avait été établie ; puis la quatrième année on éloigna aussi ceux des autres qui paraissaient trop puissants ; et le premier frappé de l'ostracisme parmi ceux qui ne touchaient pas à la tyrannie fut Xanthippos (=le père de Périclès).

Aristote, Constitution d'Athènes, XXII, 3 sqq passim


OSTRACISME