Ce qu'est l'ostracisme.

L'ostracisme n'était pas le châtiment d'un crime ; on désignait spécieusement sous ce nom l'abaissement et l'amoindrissement d'un homme dont l'importance et l'autorité étaient trop lourdes à supporter ; c'était une satisfaction accordée à l'envie, sans rien d'inhumain ni d'irrémédiable, la victime du mécontentement et de la haine n'ayant à subir qu'un exil de dix ans.

Plutarque, Vie d'Aristide, VII, 2


OSTRACISME