Consécration de la victime


Egisthe sacrifie un taureau aux Nymphes et après avoir prononcé une prière.

Il prend dans la corbeille le couteau droit, coupe des poils du jeune taureau et, de sa main droite, il les pose sur le feu sacré ; puis il égorge la victime que, de leurs bras, les valets ont soulevée sur leurs épaules.

Euripide, Electre, v.810-814


le sacrifice