Sacrifice juratoire


Après la mort de Cyrus à la bataille de Counaxa, Ariée, lieutenant de Cyrus, refuse la proposition des Grecs, les Dix Mille, de l'installer sur le trône à la place d'Artaxercès, frère de Cyrus, mais les invite à se joindre à lui pour entreprendre leur retraite.

Les Grecs et Ariée avec les principaux de son armée jurèrent de ne pas se trahir réciproquement et d'être alliés ; les Barbares ajoutèrent à ce serment qu'ils les conduiraient fidèlement. Ce serment fut prononcé, après que sur un bouclier on eut égorgé un taureau, un sanglier, un bélier, les Grecs plongeant dans le sang un glaive et les Barbares une lance.

Xénophon, Anabase, II, 2, 9


le sacrifice