Sang d'immortel


Diomède blesse Aphrodite venue préserver des traits, son fils Enée:

L'arme aussitôt va pénétrant la peau à travers la robe divine [...] et, au-dessus du poignet de la déesse, jaillit son sang immortel : c'est l'"ichôr", tel qu'il coule aux veines des divinités bienheureuses...

Homère, Iliade, V, v. 336-346


Dieux, Démons, Héros.