Athéna et Poséidon à l'aide de Bellérophon


Bellérophon jadis, près de la source, dans son désir violent de dompter Pégase, le fils de la Gorgone couronnée de serpents, multiplia de vains efforts, jusqu'au moment où Pallas lui apporta le mors, pareil à un diadème d'or. Sur le champ son rêve devint réalité ; la fille de Zeus lui disait: Tu dors, prince, [...] viens, prends cet instrument qui saura charmer ton cheval, et va le présenter à ton père (Poséidon), le Dompteur de chevaux, en lui offrant le sacrifice d'un taureau blanc [...] Le devin lui enjoignit d'obéir sans délai à ce rêve, et, après avoir fait au dieu qui porte la terre le sacrifice du puissant quadrupède, d'élever aussitôt un autel à Athéna Hippia [...] Alors plein de feu, le guerrier Bellérophon saisit le cheval qui galope dans le ciel et lui plaça l'instrument qui allait rendre sa monture docile.

Pindare, 0lympique, XIII, v. 63-87, trad. J. P. Vernant


Dieux, Démons, Héros.