Entretien du sanctuaire


Ion, néocore d'Apollon à Delphes, évoque ainsi son travail :

Quant à nous, vaquons aux travaux qui, depuis notre enfance, sont les nôtres. Avec ces rameaux de laurier, avec ces guirlandes sacrées, je m'en vais décorer le portail de Phoibos. D'onde fraîche j'arroserai son parvis. Et les troupes d'oiseaux qui menacent les saintes offrandes, par les traits de mon arc je vais les mettre en fuite. Car sans père ni mère, moi je sers et vénère les autels nourriciers de Phoibos.

Euripide, Ion, v 102-111


Les prêtres