Sacrifice à Artémis agrotera pendant la fête de Marathon.


La promesse en avait été faite par l'archonte polémarque d'alors, Callimaque, qui dirigea l'aile droite et périt dans le combat.

Ils avaient promis à Artémis qu'autant ils tueraient d'ennemis, autant ils sacrifieraient de chèvres à la déesse ; comme ils ne pouvaient pas s'en procurer en assez grand nombre, ils décidèrent d'en sacrifier cinq cents chaque année. Et on les sacrifie encore aujourd'hui.

Xénophon, Anabase, III, 2, 12


Les charges religieuses déléguées par la cité