Offrandes à Bacchus


De même les paysans d'Ausonie [les Romains] , race envoyée de Troie, s'amusent à des vers grossiers, à des rires débridés; ils prennent des masques hideux, creusés dans l'écorce; ils t'invoquent, Bacchus, en des hymnes joyeux, et en ton honneur ils suspendent en haut d'un pin des figurines d'argile modelées. Alors tout le vignoble se couvre d'une foisonnante production, elle remplit le creux des vallons et la profondeur des gorges boisées, partout où le dieu a tourné son chef vénéré. Donc, conformément au rite, nous dirons les honneurs dus à Bacchus dans les hymnes de nos pères, et nous lui porterons plats et gâteaux sacrés; conduit par la corne, le bouc voué au sacrifice sera debout près de l'autel, et nous rôtirons ses viscères gras sur des broches de coudrier.

Virgile, Géorgiques, II, v.385-396


le culte public