Le lieu du culte

Le culte a lieu le plus souvent dans les lieux consacrés : devant le temple, mais aussi dans un bois sacré, ou devant une fontaine ; il est fréquent que les prières finissent par des promesses au dieu. Un sacrifice vient couronner la prière - il s'agit d'animaux, mais les sacrifices humains ont existé aussi, surtout à époque archaïque (Tite-Live, Histoire romaine).
L'animal à sacrifier doit être à la robe sans tache, il doit avoir l'air consentant, ses cornes sont dorées. Les dieux ont des animaux sacrificiels favoris : Jupiter le boeuf blanc, Mars le cheval, Cérès la truie ; Vulcain préfère les bêtes à pelage roux, les divinités souterraines les pelages sombres.
Après le sacrifice, les haruspices examinent les viscères de la bête, pour voir si les dieux acceptent ce sacrifice ; si oui, les entrailles sont brûlées sur l'autel - seule cette partie noble intéresse les dieux - le reste est partagé par les assistants ; si non, le sacrifice doit être recommencé : c'est sûrement signe qu'un détail, même infime, de son déroulement, n'a pas suivi le rite traditionnel (Tite-Live, Histoire romaine). C'est le cas le plus simple.
D'autres fois, il ne s'agit pas d'un simple "vice de forme" dans le déroulement, mais de quelque chose de plus grave, qu'on verra plus loin à propos des prodiges, (Tite-Live, Histoire romaine) et le remède sera aussi plus important : divers rites de purification seront nécessaires. Il est intéressant, à ce propos, de voir que le mot "pietas" (notre "piété"), qui indique l'attitude religieuse collective, s'apparente au verbe "piare",qui veut dire apaiser, effacer une souillure, un mauvais présage ; il en va de même pour son composé expier, effacer complètement, jusqu'au bout.
Mais si le lieu consacré est le plus propice au dialogue entre l'homme et le monde des dieux, il n'est pas le seul possible : en pleine campagne militaire, le général invoque Apollon et lui promet une part du butin (Tite-Live, Histoire romaine) ! Ou, mieux encore, l'exemple de tel autre général qui, au moment de mettre le siège à Carthage, propose aux dieux protecteurs de cette ville ennemie de tout simplement l'abandonner, en échange de quoi il leur promet des jeux somptueux et des sanctuaires (Macrobe, Saturnales) !


LA RELIGION ROMAINE