Les citoyens peuvent cumuler magistrature religieuse et magistrature civile

Si un esprit divin, pontifes, paraît avoir inspiré à nos ancêtres un grand nombre de leurs inventions et de nos institutions, rien de ce qu'ils nous ont transmis n'est plus admirable que cette décision de nous confier à la fois la présidence de tous les cultes des dieux immortels et la suprême direction de l'Etat, de façon que les hommes les plus considérables et les plus illustres, gérant sainement l'Etat comme citoyen et interprétant avec sagesse la religion comme pontife, assurent doublement le salut de la patrie.

Cicéron, De domo sua, 1, 1


Les prêtres