Les origines


Elles sont obscures et pleines de légendes. Nos propres renseignements viennent notamment de deux historiens, l'un grec, l'autre latin, Denys d'Halicarnasse et Tite-Live, appartenant tous deux à la période de l'ère chrétienne et qui se sont appuyés sur une tradition officielle qu'ils n'ont pas remise en cause ; il est bon de dire, d'ailleurs, que les documents originaux manquaient depuis l'incendie de Rome au début du 4e siècle, lors de l'invasion gauloise.
La légende, que reprend Virgile dans l'Énéide , rapportait qu'Énée, prince troyen, s'était échappé de l'incendie de Troie, lors de la prise de la ville par les Grecs (Virgile, Énéide) et qu'après dix ans d'aventures et d'épreuves, il était arrivé en Italie. Là, ayant fait alliance avec le roi Latinus (dont il épousa la fille Lavinia) (Virgile, Énéide) et vaincu l'armée étrusque, il avait fondé une ville, nommée Lavinium. Son fils, Ascagne (ou Iule, dont prétendait descendre la gens Iulia à laquelle appartint César) fonda ensuite, dans les monts Albins, une nouvelle ville, Albe-la-Longue. Après une longue suite de rois, la royauté échut à Numitor, bientôt dépossédé par son frère cadet Amulius. Celui-ci supprima la descendance mâle de Numitor (c'est-à-dire ses neveux) et obligea sa nièce, Rhéa Silvia à devenir Vestale, ce qui la vouait à la virginité.
Cependant, Rhea Silvia fut visitée par le dieu Mars lui-même (Tite-Live, Histoire romaine); des jumeaux naquirent, Romulus et Rémus, qu'on exposa dans un berceau sur le fleuve Tibre, alors en crue. Lorsque la crue cessa, le berceau se retrouva sur les bords du fleuve, sous le mont Palatin, près d'un figuier sauvage, où une louve vint nourrir les deux bébés en leur présentant ses mamelles. Un berger, Faustulus, les trouva, les prit et les confia à sa femme, Acca Laurentia.
Devenus grands, ils se firent reconnaître de leur grand-père Numitor qu'ils aidèrent à retrouver son trône. Puis les deux frères décidèrent de fonder une nouvelle ville au pied du Palatin. Mais une compétition s'établit entre eux pour la fondation de cette ville ; on décida alors de s'en remettre à une prise d'auspices en observant le vol des oiseaux : Romulus l'emporta, ayant aperçu douze vautours alors que son frère n'en avait vu que six.(Tite-Live, Histoire romaine)
La fondation de la ville revenait donc à Romulus ; mais alors que celui-ci traçait le sillon dans lequel allaient s'élever les murailles de la future ville, Rémus se serait amusé, par dérision, à sauter par-dessus le sillon ; furieux, Romulus tua son frère en disant : "Ainsi périsse quiconque à l'avenir franchira mes murailles".
Cette fondation de Rome se situe le 21 avril 753. En fait, il semble bien que, dès le Xe siècle existait sur le Palatin une colonie venue d'Albe pour protéger la région contre la menace étrusque. Mais ce n'est qu'au VIIIe siècle que les villages essaimés de cette colonie primitive instituèrent une fédération dite des Septs Monts (Septimontium).


Rome