Maisons et monuments divers

Comment vivait-on dans cette ville ? La Rome royale est marquée par la simplicité de la vie privée. Les premières habitations étaient des huttes faites de torchis et dotées d'un toit de chaume et munies d'une seule porte. Puis les Étrusques apprirent aux Romains à construire de vraies maisons, à plan quadrangulaire, sans fenêtres extérieures, où un vestibule partant de la porte de la rue conduit à une cour intérieure carrée (atrium), couverte d'un toit, percé d'une ouverture par laquelle la pluie tombe dans un bassin central pour satisfaire aux besoins en eau de la maison. Sur cet atrium ouvrent différentes pièces. Puis, petit à petit, la maison s'agrandit en profondeur d'un péristyle, sur lequel s'ouvrent de nouvelles pièces aménagées pour les réceptions. Un jardin peut enfin se situer derrière la maison.
Outre les maisons individuelles, dès le 3e siècle avant J.-C., se construisent des immeubles de rapport (insulae) divisés en logements, qui, parfois, peuvent avoir jusqu'à sept étages. Le confort et l'hygiène y sont médiocres ou même insuffisants, mais les loyers y sont fort chers ! De plus, la sécurité dans les rues est fort peu assurée (Juvénal, Satires).
Les citoyens les plus riches possèdent souvent des maisons de campagne (Cicéron en eut jusqu'à neuf ! ),construites sur des plans plus fantaisistes. Sous l'empire, elles deviennent vraiment somptueuses par la richesse des matériaux employés (or, ivoire, marbre, mosaïques...) (Sénèque, Lettres à Lucilius).
Pour occuper ses loisirs, le citoyen pouvait trouver à Rome des Thermes (= bains publics) qui se développent surtout sous l'empire et deviennent de plus en plus luxueux, avec salles de réunions, bibliothèques, etc. (Sénèque, Lettres à Lucilius). On peut voir encore aujourd'hui les plus monumentaux, ceux construits par l'empereur Caracalla (3e siècle) sur l'Aventin.
Plusieurs théâtres s'offraient aussi aux Romains : le premier construit en pierre fut celui de Pompée (55 avant J.-C.), suivi de celui de Balbus et enfin de celui de Marcellus (commencé sous César, achevé sous Auguste).
Enfin de nombreux arcs de triomphe, forme spécifique de l'art romain, se présentaient aux yeux des promeneurs ; ils furent construits surtout sous l'Empire ; ce sont des sortes de portes monumentales élevées pour commémorer les victoires d'un empereur ; on voit encore celui de Titus (au Forum), de Constantin (près du Colisée) et de Septime-Sévère (au Forum) qui a servi de modèle à l'arc du Carrousel à Paris.


Rome