L'insécurité et le bruit à Rome

Nous habitons une ville qui n'est en grande partie construite que sur de minces poutres. C'est de cette façon-là que le gérant pare aux écroulements ; et quand il a bouché la fissure d'une vieille crevasse, il invite les gens à dormir en toute sécurité - sous la menace du désastre ! Je veux vivre dans un endroit où il n'y ait pas d'incendie, où les nuits soient sans alarme. Déjà Ucalégon réclame de l'eau, déjà il déménage sa camelote ; déjà le troisième étage est en feu et toi, tu n'en sais rien. Depuis le rez-de-chaussée, c'est la bousculade : mais celui qui rôtira le dernier, c'est le locataire qui n'est protégé de la pluie que par la tuile où les colombes langoureuses viennent pondre leurs œufs. [...]
Il faut avoir beaucoup d'argent pour dormir dans cette ville. Voilà la principale cause de nos maladies. Le passage des voitures dans les sinuosités des rues étroites, les jurons du muletier qui n'avance plus, ôteraient le sommeil [...] à des veaux marins. Le riche, quand une affaire l'appelle, se fera porter à travers la foule qui s'ouvre devant lui ; il progressera rapidement au-dessus des têtes dans sa vaste litière liburnienne. [...] Moi, le flot qui me précède fait obstacle à ma hâte ; la foule pressée qui me suit me comprime les reins. L'un me heurte du coude ; l'autre me choque rudement avec une solive. En voici un qui me cogne la tête avec une poutre. [...] Mes jambes sont grasses de boue. Une large chaussure m'écrase en plein et un clou de soldat reste fixé dans mon orteil.[...] Sur un chariot qui s'avance oscille une longue poutre ; sur un autre c'est un pin. Leur balancement aérien menace la foule. [...]
Considère maintenant la variété des autres périls nocturnes, le vaste espace qui sépare le sol du haut des maisons d'où un tesson vient vous frapper le crâne, combien de fois des vases fêlés et ébréchés tombent des fenêtres .[...] C'est s'exposer au reproche de négligence et ne pas prévoir les accidents subits que de s'en aller souper sans avoir fait son testament. Le passant a autant de chances de mort qu'il rencontre la nuit de fenêtres ouvertes où l'on ne dort pas.

Juvénal, Satires, III, v. 192-202 et 235-275 passim


Maisons et monuments divers