les maladies psychosomatiques


Il faut savoir que d'une part les plaisirs, les joies [...], d'autre part les chagrins, les peines [...] ne nous arrivent que du cerveau. C'est par là que nous voyons, entendons, que nous distinguons [...] le mal et le bien, l'agréable et le désagréable. [...] C'est encore par là que nous délirons, que des craintes et des terreurs nous assiègent, [...] des insomnies, des absences de mémoire. [...] Tout cela nous l'éprouvons par le cerveau quand il n'est pas sain.
HIPPOCRATE, Du mal sacré, 17 sqq.

Les développements du progrès scientifique