l'homme est un tout


Les bons médecins, quand un malade vient les trouver pour un mal d'yeux, déclarent qu'on ne saurait soigner les yeux isolément, mais qu'il faut soigner la tête pour guérir les yeux et que, de même, vouloir guérir la tête seule indépendamment de tout le corps est une absurdité.

PLATON, Charmide, 156 b-c


Les développements du progrès scientifique