Les Scythes et les Égyptiens

Nous avons déjà fait allusion à cette rencontre des Scythes et des Égyptiens. L'événement se situe dans la période de domination de l'Asie par les Scythes, période qui dura vingt-huit ans, selon Hérodote, et à laquelle mit fin le roi des Mèdes Cyaxare. Les Scythes étant entrés en Syrie-Palestine, le pharaon Psammétique Ier, qui était monté sur le trône en 663 av. J.-C., obtint d'eux "par des présents et des prières", dit Hérodote, qu'ils se retirent. Sur le chemin du retour, alors que l'armée avait dépassé la ville d'Ascalon en Syrie sans la piller, quelques soldats restés en arrière dévastèrent le temple d'une déesse syrienne assimilée par les Grecs à Aphrodite Céleste qu'on honorait dans des temples célèbres à Chypre et à Cythère. Les pillards furent châtiés par la déesse d'un mal qui fit d'eux et de leurs descendants des hommes-femmes (des impuissants), d'où leur nom d'Énarées ou Efféminés, dotés par Aphrodite du don de prévoir l'avenir (Hérodote, Histoires).
Il a existé aussi une rivalité entre Scythes et Égyptiens sur la question de savoir lequel des deux peuples était le plus ancien. Du moins c'est ce que rapporte Justin qui tranche au terme d'un long développement en faveur des Scythes, sans convaincre, il faut bien le dire (Justin, Abrégé)


L'histoire des Scythes