Les activités des hommes.

L'activité principale des nomades était l'élevage. On a vu que la recherche de nouveaux pâturages pour les bêtes était d'une importance vitale pour eux. Les hommes passent donc leur temps, à cheval, à veiller sur leurs troupeaux de moutons et de brebis qui leur fournissent viande et lait, peaux et laine, de juments dont ils apprécient le lait, à partir duquel ils font aussi un fromage, l'hippace, et le koumys, obtenu par la fermentation du lait. Ils parcouraient sur leurs petits chevaux résistants et frugaux des distances considérables. Ils élevaient des vaches avec le lait desquelles ils faisaient du fromage blanc, et d'autres races de chevaux, notamment pour la guerre.
Ces hommes étaient de grands chasseurs, comme en témoignent d'innombrables objets où se trouvent représenté des lièvres, des cervidés et des sangliers, mais aussi des fauves, lions et panthères.
Aux hommes aussi revenait le soin de travailler les peaux, les fourrures, le bois, l'os, la corne, les métaux (bronze et fer), tous matériaux qui servent à fabriquer ou à décorer les armes, les harnachements des chevaux, les ustensiles de la vie quotidienne.
Autre activité essentielle, qui leur a valu une si grande réputation auprès des autres peuples, la guerre. Ils n'ignoraient pas le combat de près mais ils préféraient harceler l'adversaire de loin en lui décochant leurs flèches dont nous avons dit combien elles étaient redoutables (Jérémie). C'est ainsi qu'ils ont découragé Darius et l'ont contraint à renoncer à son expédition. Leurs corps de cavalerie, constitués de cavaliers fortement protégés par leurs armures, lançaient des charges puissantes pour rompre le front des adversaires. Les deux tactiques étaient mises en jeu d'une manière concomitante. Les peuples du Moyen Orient et même les Grecs se sont mis à leur école ou ont fait appel à eux en les employant comme mercenaires. Les rois et les chefs honoraient l'endurance, la bravoure, le mépris du danger des combattants valeureux tandis que les lâches étaient tenus à l'écart ou rejetés. Il y avait tout un rituel pour récompenser la gloire acquise au cours du premier combat en particulier (Hérodote, Histoires).


Les Scythes