Skylès

Bien des années plus tard, Skylès, fils d'Ariapeithès (roi des Scythes), eut pareille fortune [...].
Il était né d'une femme d'Istria (colonie des Milésiens, à l'embouchure de l'Istros), et non point d'une femme du pays ; sa mère elle-même lui avait appris la langue et les lettres grecques. Skylès (à la mort d'Ariapeithès) hérita de la royauté [...]. Or régnant sur les Scythes, Skylès n'avait aucun goût pour la vie à la mode scythique ; il était bien plutôt tourné vers les moeurs grecques, du fait de l'éducation qu'il avait reçue. (En particulier, au cours de ses visites fréquentes dans la ville des Borysthénites, qui se disent originaires de Milet) il déposait le costume scythique, prenait un vêtement grec ; ainsi vêtu, il circulait sur la place, sans être escorté des gardes ni de personne d'autre (on veillait aux portes, pour qu'aucun Scythe ne le vît ainsi costumé), il adoptait pour le reste le genre de vie hellénique, il offrait aux dieux des sacrifices suivant les coutumes des Grecs ; puis, après avoir passé un mois ou davantage, il s'en allait revêtu du costume scythique [...]
(Il se fait initier au culte de Dionysos Baccheios, le fait est rapporté aux Scythes par un Borysthénite qui les introduit secrètement dans la ville, pour les rendre témoins).Quand Skylès passa avec le thiase (1) et qu'ils le virent en proie à Bacchos, ils furent très peinés ; ils ressortirent de la ville et annoncèrent à toute la troupe ce qu'ils venaient de voir. Lorsque, après cela, Skylès retourna à son séjour habituel, les Scythes mirent à leur tête son frère Octamasadès [...] et se soulevèrent contre Skylès. (Skylès se réfugia en Thrace, ce qui provoqua une guerre entre les Scythes et les Thraces. Pour mettre fin au conflit le roi des Scythes, Octamasadès, et celui des Thraces,
Sitalkès passèrent un accord au terme duquel Skylès fut livré à son frère qui le fit mettre incontinent à mort
). Tel est le respect des Scythes pour leurs propres coutumes, et les châtiments qu'ils infligent à ceux qui y ajoutent des pratiques étrangères.

Histoires, IV, 78-80, passim
(1) cortège en l'honneur de Dionysos.


L'histoire des Scythes