la violence des Scythes

Une phrase d'Hérodote résume la violence des Scythes :

Les Scythes les premiers, qui avaient envahi la Médie et vaincu dans un combat ceux qui s'opposaient à leur marche, avaient commencé à violer la justice.

Hérodote, Histoires, IV, 1

Voici un exemple qui fonde la réputation des Scythes :

Tout d'abord il (= Kyaxare, roi des Mèdes) traita bien ces Scythes, comme des suppliants ; et faisant grand cas d'eux, il leur confia des enfants à qui ils apprendraient leur langue et l'art de tirer de l'arc [un jour les Scythes reviennent de la chasse sans avoir rien pris et Kyaxare les traite de façon outrageante]. Après avoir souffert ces injures de Kyaxare, conscients d'être traités comme ils ne l'avaient pas mérité, ils résolurent de couper en morceaux un des enfants qui faisaient auprès d'eux leur éducation, de préparer ses chairs comme ils avaient coutume de préparer le gibier, de les servir à Kyaxare en guise de produit de leur chasse, et, après les lui avoir servies, de se retirer par les voies les plus rapides auprès d'Alyatte, fils de Sadyatte à Sardes. Ce qui fut fait : Kyaxare et les convives qui étaient avec lui mangèrent de ces chairs : et les Scythes, le coup exécuté, devinrent les suppliants d'Alyatte.

Hérodote, Histoires, I, 73-74


Moeurs et coutumes