Les chevaux empaillés,

une coutume attestée par de nombreux voyageurs du Moyen Âge et encore au XIXe siécle chez des peuples de Sibérie et de l'Altaî.
Traitement infligé à une monture pour l'empailler.


On la vide complètement et on la remplit d'herbe verte, puis on fait entrer un grand pieu par le fondement et on l'enfonce jusqu'à la bouche.

Ricold de Monte Croce (dominicain qui a vécu au XIIIe siècle)
Cité dans Les Scythes


Les rites funéraires