le dépôt d'antiques

Installé à Kertch depuis 1811, Paul du Brux commence très tôt à s'intéresser aux objets antiques et à constituer une collection. À partir de 1816, il entreprend des fouilles, à ses frais. Il présente son "dépôt d'antiques" au tsar Alexandre Ier, lors d'une visite de ce dernier à Kertch en 1818

On y trouve nombre d'objets d'or ; des bracelets, des boucles d'oreille des figures d'animaux, de femmes et autres fragments de statues, beaucoup de stèles funéraires à figures et à inscriptions, dont deux en marbre, mais plus que tout sont précieuses les inscriptions de monuments érigés durant le règne des rois du Bosphore. Il doit y avoir pas moins de deux cents médailles, la plus grande partie en excellent état et d'un extrême intérêt. Outre les objets mentionnés, le musée renferme quantité de vases en verre et en argile de formes diverses ; trois armoires sont pleines de statuettes et de bustes en argile ou en plâtre.

Cité par V. Schiltz, op. cit.


Les Kourganes