Le philosophe doit-il être pauvre ?


Cesse donc d'interdire l'argent aux philosophes : personne n'a condamné la sagesse à la pauvreté. [...] Le sage ne rejettera pas les faveurs de la fortune, son patrimoine honnêtement acquis ne lui inspirera ni vanité ni honte. [...] De même qu'il pourra faire un voyage à pied mais préférera monter en voiture, de même si, pauvre, il peut devenir riche, il le voudra. Il aura donc une fortune mais avec l'idée qu'elle est légère et prête à s'envoler. [...] Il donnera...

Sénèque, De Vita beata, 23, 4


La vie de Sénèque