La postérité de Socrate


Formant des esprits libres,

Socrate n'a pas eu à proprement parler de disciples, puisque ceux-ci ont développé leur personnalité propre : Xénophon n'a rien d'un philosophe et Platon construit sa philosophie personnelle des Idées et de la Réminiscence.

La postérité de Socrate est beaucoup plus vaste :

sa quête de la vérité et de la connaissance de l'homme nous concerne tous ; elle n'a pas pour objet de mieux connaître l'homme pour créer des techniques qui pourront le diriger ou le régenter mais de conduire chaque individu à méditer sur l'âme et par conséquent le Bien, en remettant sans cesse en question les idées reçues : c'est ce qu'on a appelé le doute socratique .


retour à Socrate,

voir l'homme,

voir le philosophe.